Bénin : le père Bernard de Clairvaux Toha Wontacien nommé évêque de Djougou

Faits d’actu

Le 12 février, le pape François a nommé le père Bernard de Clairvaux Toha Wontacien évêque de Djougou. Celui qui devient le deuxième évêque de ce diocèse du nord-Bénin était précédemment supérieur des Oblats de Saint François de Sales (Osfs) de la province de France/Afrique de l’Ouest et prêtre auxiliaire coopérant dans le diocèse de Troyes (France).

« La nouvelle tant attendue est enfin arrivée. Habemus episcopum novum (nous avons un nouvel évêque) » s’est exclamé au début de l’annonce de cette nomination épiscopale, Mgr Pascal N’koué, archevêque de Parakou (Nord-Bénin) et administrateur apostolique du diocèse de Djougou depuis avril 2019.

Cette annonce faite au nom de Mgr Mark Gerard Miles, nonce apostolique au Bénin et au Togo et en présence de Mgr Antoine Sabi Bio évêque de Natitingou (nord-Bénin) a eu lieu à la cathédrale du Sacré-Cœur de Djougou. Le nouvel évêque nommé succède à Mgr Paul Vieira, premier évêque de ce diocèse érigé le 10 juin 1995, décédé le 21 mars 2019.

Formation

Né le 20 août 1970 à Abomey-Calavi (sud-Bénin), le père Toha Wontacien a été baptisé le 9 janvier 1971 à la paroisse Saint Antoine de Padoue de la même ville. Ses études primaires débutées en 1975 à l’école catholique de Pahou dans le sud seront achevées à Parakou où son père, instituteur, est affecté.

Après ses études secondaires à Parakou sanctionnées par l’obtention du baccalauréat en 1992, il poursuit ses études à l’Université nationale du Bénin où il décroche une maîtrise en sciences naturelles. En 1997, il fait son entrée au noviciat et l’année suivante, le 20 septembre 1998, sa première profession religieuse qui l’intègre à la Congrégation des Oblats de Saint François de Sales.

Le 22 juillet 2006, il est ordonné prêtre à Parakou par Mgr Fidèle Agbatchi. Après un Master en management des projets et organisations, il enchaîne en 2014, avec un Master en théologie biblique à l’Université catholique d’Afrique de l’ouest (Ucao) à Abidjan.

Responsabilités

De 2006 à 2013, il était chargé, au niveau de la Caritas diocésaine de Parakou, de la coordination de la pastorale sociale et de la gestion des projets de développement, une responsabilité étendue à tous les diocèses du nord-Bénin. Par ailleurs, il était, de 2007 à 2013, membre du conseil des affaires économiques du diocèse de Parakou et conseiller de l’évêque.

Chargé, au sein de sa congrégation, des finances au niveau régional, puis formateur en Côte d’Ivoire jusqu’en 2018, il était, du 24 janvier 2019 au 12 février 2022, date de son élection à l’épiscopat, supérieur provincial des Oblats de Saint François de Sales de la province France Afrique de l’Ouest.

Défis à relever

Le père David Ahossinou, membre de la Congrégation des Oblats de Saint François de Sales fait remarquer que « cette heureuse nouvelle intervient dans le contexte jubilaire des 400 ans de décès de Saint François de Sales et des 35 ans de présence des Oblats de Saint François de Sales au Bénin ». Il ajoute : « L’Osfs que je suis, l’accueille comme un cadeau du ciel, fruit de notre présence missionnaire avec joie et confiance en Dieu qui, certainement, veut que le salésianisme se répande davantage dans le nord-Bénin ».

À Djougou, Modeste Kpodéhoto, laïc catholique et agent de la Caritas diocésaine s’émerveille : « C’est avec une grande joie que nous avons reçu cette nouvelle. Nous souhaitons un fécond ministère au nouvel évêque nommé ». Au titre des défis à relever dans le diocèse, Kpodéhoto relève « le défi de la communion, la foi authentique et le dialogue interreligieux ». En effet, déjà en 2019, le père Michel L’Hostis (Sma) qui a servi pendant plus de quarante ans au Bénin, recensait à Djougou 150 mosquées ce qui dénote d’une forte présence musulmane.

Pour sa part, Alain Hounyo, chargé de communication au sein du bureau national du laïcat au Bénin, souligne que « le nouvel évêque nommé succède à un baobab, un grand bâtisseur qui a réussi à connaître la sociologie et la psychologie du milieu et à se faire adopter ». Et de conclure : « Notre vœu pour le nouvel évêque nommé donc, c’est qu’avec la grâce de l’Esprit Saint, il réussisse à intégrer véritablement cette communauté diocésaine de Djougou ».

Juste Hlannon (à Cotonou)

 

Via https://africa.la-croix.com/benin-le-pere-bernard-de-clairvaux-toha-wontacien-nomme-eveque-de-djougou/

 


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.