Chronique 16 : Deux clés pour un fructueux temps de l’Avent

 

Bien-aimés dans le Seigneur,
paix et joie à vous de la part de Jésus Christ
notre Unique Sauveur 
!

Le temps de l’Avent ! C’est un temps qui nous file rapidement entre les doigts, une saison du cycle liturgique dont on ne perçoit pas toujours l’importance ni les implications pour notre vie spirituelle. Un temps qui passe vite, sans exigences particulières tout comme le carême un peu plus long, un peu plus astreignant ; un temps parasité par la perspective des fêtes de fin d’année avec leurs lots de joie et de consommation. Et pourtant, l’histoire de notre salut se noue à partir du temps de l’Avent, un temps de préparation à la naissance du Christ, quatre semaines d’attente joyeuse de l’avènement du Seigneur qui est entré dans l’histoire humaine pour la remettre sur l’orbite du salut après l’événement malheureux du péché.

Depuis le VIème siècle, l’Avent se caractérise fondamentalement par une attente plurielle et donne au chrétien de revivre et de méditer l’attente du peuple juif de la venue du Messie promis par-delà les hauts et les bas de son histoire ; l’attente de la naissance de Jésus, le Fils de Dieu qui a pris notre chair pour nous sauver ; l’attente de l’avènement du Christ à la fin des temps ; mais entretemps, l’attente de l’avènement du Christ dans l’Eglise et dans le cœur de chaque chrétien à travers la Parole de Dieu et les sacrements de l’Eglise sans oublier enfin, l’attente de l’avènement personnel du Christ pour chacun de nous à travers la mort ou le passage de ce monde à Dieu. A travers le mystère du temps de l’Avent, la liturgie au long du temps actualise dans le présent le passé en vue de l’avenir.[1]Voici deux clés que je propose pour nous aider à bien vivre cette saison liturgique et ne pas gaspiller les innombrables grâces qu’elle charrie :

  • La première, adopter la mystique de l’attente. Tout en préparant joyeusement la Nativité, il faut se mettre dans les dispositions du guetteur ou du veilleur actif qui scrute l’horizon et les événements pour y trouver les signes annonciateurs du retour du Maître. Et comme le dit si bien la deuxième Préface de l’Avent, il faut « qu’il nous trouve quand il viendra, vigilants dans la prière et rempli d’allégresse. » L’Avent n’est certes pas un temps d’ascèse ; mais il n’en demeure pas moins un temps de conversion, de retour à Dieu ou de réajustement de notre vie à sa volonté après les égarements dans le péché.
  • La deuxième, méditer au long des quatre semaines la vie de l’un ou l’autre des trois protagonistes bibliques de ce temps : Isaïe, Jean-Baptiste et Marie. Je vous recommande personnellement le dernier, Jean le Baptiste. Prenons le temps pour revisiter sa naissance mystérieuse, sa vie ascétique, sa vibrante prédication en vue d’un changement radical de vie sur les rives du Jourdain, son témoignage prophétique face aux dérives des puissants de son temps, son humilité face au Messie, sa traversée du désert dans les prisons d’Hérode et enfin son martyre à l’occasion d’une fête mondaine.

[1] Cf. Art. « Avent », dans Dom Robert Le Gall, Dictionnaire de Liturgie, Chambrey, C.L.D., 1982, p.40.

 

Fructueux temps de l’Avent à tous et à chacun !
A jeudi prochain, si Dieu le veut !

 

Père Eric Oloudé OKPEITCHA

Diocèse de Porto-Novo


Commentaires

  • Merci Père Éric Oloudé. Ami du Père Padonou de Lokossa que j’ai connu en France où j’habite, j’ai découvert et apprécié au fil des ans , la gde foi, la ferme espérance de nos soeurs et frères Africains ,chance pour notre vieille Europe en mal d’évangélisation. J’aime l’humilité de St Jean Baptiste.Ne devrions-nous pas résumer l ‘Avent par un de ces raccourci que j’aime, sorti de la bouche du gd prophète ? :  » IL faut que je diminue pour que JÉSUS grandisse en moi !
     » . Et ainsi, arriver à SA NAISSANCE en nous, avec l’aide de SA TRÈS STE MÈRE ! N’est-ce pas là, le but de l’Avent ? Oui,l’humilité du Grand Prophète m’y invite ! Et doit TOUS nous y inviter .
    Ami dans LE SEIGNEUR.
    François.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *